Samedi 4 avril « La mort de Jésus décidée par les autorités »

Animation, avec des jeunes de l’aumônerie de la Chambre, du temps de prière du samedi 4 avril sur RCF savoie.

Samedi 4 avril, « La mort de Jésus décidée par les autorités » par les jeunes de l’aumônerie de la Chambre sur RCF Savoie. 

Priere du samedi 4 Avril

COMMENTAIRE (Évangile selon St Jean 11, 45-57)

L’évangile d’aujourd’hui nous amène à réfléchir aux motivations des grands prêtres
(sanhédrins) pour condamner Jésus.
À cette époque, la Judée est dominée par les romains qui n’ont pas la même religion. Les pharisiens et les grands prêtres ont peur qu’un agitateur (ici, Jésus) puisse les priver de leur culte et surtout de leurs avantages.
Les grands prêtres se réunissent donc pour réfléchir à comment limiter l’influence de Jésus. Il attire les foules et les prêtres ont peur de perdre de l’importance.
On trouve dans cette évangile plusieurs péchés capitaux : l’égoïsme, la jalousie et l’orgueil.
Caïphe manipule les grands prêtres et les pharisiens. Sans avouer son objectif, la peur de perdre de l’importance, il les manipules afin qu’ils partagent son avis. Comme lorsqu’on joue aux échecs ou aux dames, il explique qu’il vaut mieux sacrifier un pion pour gagner la bataille. Mais sa position est égoïste : il voit son intérêt personnel et non pas celui de son peuple.
Nous pouvons faire un rapprochement avec notre vie d’aujourd’hui en tant que jeunes. Par exemple, au collège, « l’effet de groupe » est très présent. Il est difficile, en quelque sorte, d’exister au dehors du groupe. Ainsi, pour faire une bêtise, il est plus simple de la faire en groupe que seul. Seul il aurait été plus difficile d’y penser, et de passer à l’acte.
Tout est plus simple, dans un mouvement d’ensemble, avec les autres. Et on est aussi plus anonyme !
Les grands prêtres, au début ne voulaient pas tuer Jésus, ils cherchaient une manière moins radicale de l’écarter. Mais, entraînes par cet effet de groupe, leur décision est
irrévocable : Jésus est condamné.

PRIÈRE

Seigneur, à l’époque de Jésus, par égoïsme ou par faiblesse, les pharisiens savent
influencèrent les uns les autres pour le condamner.

Aujourd’hui, à l’ère des nouvelles technologies, il est facile de suivre avec le moins de
mauvaises informations.

Seigneur, aide-nous à prendre du recul et à faire notre propre opinion dans le respect de l’autre. Merci.

23 mars 2020, mis à jour le 1er avril 2020