Jésus sauve l’homme qui souffre

Une proposition destinée aux enfants de 7 à 11 ans pour découvrir que Jésus est venu pour sauver tous les hommes en faisant jaillir en eux la vie nouvelle donnée par le pardon des péchés. 

Jésus sauve l’homme qui souffre

Visée : Jésus ne reste pas insensible à la souffrance des hommes. Le cœur de sa mission n’est pas de guérir tous les hommes de leurs maux physiques, mais de les libérer d’un mal plus profond : le péché. Il est venu sauver tous les hommes en faisant jaillir en eux la vie nouvelle donnée par le pardon des péchés.

- Proposer les situations ci-dessous à l’enfant et lui demander d’imaginer les conversations qui peuvent démarrer en notant tous les sujets possibles.

· Dans la cour d’école, un enfant est seul dans son coin alors que, de l’autre côté, tout un groupe discute vivement. Quelqu’un du groupe pose son regard sur l’enfant seul, et inter pelle ses camarades…

· A chaque sortie de l’école, Xavier se dépêche de partir sas attendre ses camarades, il n’invite personne chez lui. Ceux-ci s’en étonnent…

- Lire Luc 7, 36-50

· Sur leur livret (à la rencontre du Seigneur), les enfants peuvent repérer les 3 personnes. Ils entourent les expressions qui disent les positions corporelles et colorient les mentions des actions, des gestes des personnages.

· Sur leur carnet de vie, faire 3 colonnes : La femme, Simon, Jésus.

Que découvre-t-on de ces trois personnages ? L’enfant écrit ses réflexions dans chaque colonne.

Avons-nous conscience de ce regard d’amour de Jésus sur nous et pensons-nous pouvoir en vivre ? Comment ?

· Regarder la vidéo https://youtu.be/j-dIBHWap_Q qui reprend le récit.

- Prière :

Faire le signe de croix.

Seigneur Jésus, ce signe est le signe de ton amour qui sauve…tu es le Dieu sauveur…tu es venu sauver les hommes…tu viens nous sauver…tu viens me sauver.

Seigneur Jésus, tu nous connais, tu connais nos faiblesses tu dis à chacun de nous : « Va, ta foi t’a sauvé. » Avec confiance, dans le silence de nos cœurs, chacun de nous te répond…nous te confions nos peines…nos questions…nos joies.

Nous étant confiés à toi, Seigneur, nous pouvons dire avec tout ton peuple qui a prié ce psaume au cours des siècles :

« Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur » psaume 33.

 Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom. Je cherche le Seigneur, il me répond : de toutes mes frayeurs, il me délivre. Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. Un pauvre crie : le seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses. Le Seigneur entend ceux qui l’appellent : de toutes leurs angoisses, il les délivre, il est proche du cœur brisé, il sauve l’esprit abattu.

Conclure la prière avec le signe de croix.

- Jalon personnel : Sur le carnet de vie, les enfants répondent par un dessin, un poème, ou autre à la question : Jésus me dit : « Va, ta foi t’a sauvée. » Qu’est-ce que j’ai envie de lui répondre quand il me dit que mes péchés sont pardonnés ?

18 mars 2020, mis à jour le 19 mars 2020